Stagflation : quels risques pour les marchés financiers ?

La stagflation a des conséquences sur les investissements des entreprises. Elle affecte aussi la confiance des consommateurs dans leur monnaie nationale.

Quels sont les dangers de la stagflation ?

La stagflation est sur toutes les lèvres. Ce terme apparaît depuis des mois dans de nombreux débats et préoccupe beaucoup les investisseurs et les économistes. Tout a commencé cet été à la suite d’un article du prestigieux économiste américain Nouriel Roubini intitulé «La crise imminente de la dette publique». Roubini a mis en garde contre le fait que la combinaison de politiques monétaires et budgétaires trop laxistes et d’une crise de l’offre pourrait entraîner une stagflation comme celle des années 1970 pendant la crise pétrolière. Mais qu’est-ce que la stagflation ? Dans la suite de cet article, nous allons répondre à cette question et nous vous présenterons aussi les risques de ce phénomène.

Qu’est-ce que la stagflation ?

La stagflation est définie comme une période économique au cours de laquelle se combinent deux phénomènes qui ne sont normalement pas compatibles. La stagflation, en particulier, est un scénario de stagnation économique et d’inflation élevée. Autrement dit, l’économie connaît une récession, mais les prix augmentent. Il s’agit d’une situation économique anormale. La récession se traduit souvent par une augmentation du chômage et une baisse du pouvoir d’achat des ménages, ce qui se traduit par une baisse de la consommation des ménages.

Toutefois, cette baisse de la demande ne s’accompagne pas d’une baisse des prix, mais d’une hausse. Le terme stagflation est une traduction du mot anglais stagflation. Le premier à l’utiliser fut le politicien britannique Iain MacLeod en novembre 1965 lors d’un débat à la Chambre des communes. MacLeod était alors ministre des Finances dans l’ombre (Shadow Chancellor of the Exchequer), c’est-à-dire le membre de l’opposition qui examine les activités du ministre des Finances.

Le 17 novembre 1965, MacLeod met en garde contre la grave situation de l’économie, qui se caractérisait à la fois par la stagnation économique et l’inflation. Il expliquait que l’économie devait alors faire face au pire des deux mondes. Pas seulement l’inflation d’un côté et la stagnation de l’autre, mais les deux phénomènes ensemble. C’est à ce moment qu’il a utilisé le terme de «stagflation».

Bon à savoir

En période de stagflation, pour protéger votre entreprise, vous pouvez opter pour une assurance-crédit. Ce type de contrat couvre les entreprises contre les risques de défaillance financière de leurs clients. Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez vous rendre sur le site de Coface.

Qu’entend-on par inflation ?

L’inflation est une hausse généralisée et soutenue des prix des biens et des services d’un pays sur une période de temps. Comment est-elle mesurée ? L’indicateur utilisé pour mesurer l’inflation est l’indice des prix à la consommation. Cet indice marque l’évolution moyenne des prix des biens et des services qui affectent les consommateurs. Une hausse excessive des prix peut créer des distorsions dans l’économie.

C’est pourquoi les banques centrales ont pour mission de rechercher l’environnement idéal pour que les prix ne montent pas, ni ne baissent excessivement. La Banque centrale européenne (BCE) vise un taux d’inflation d’environ 2%.

Actuellement, cet objectif n’est pas atteint. L’inflation annuelle s’était élevée à 9,8% en mars, après une hausse de 3% par rapport à février. Il s’agit du niveau le plus élevé depuis mai 1985, après un mois de guerre en Ukraine. 

Y a-t-il déjà eu une période de stagflation ?

L’exemple historique le plus significatif de stagflation s’est produit pendant la crise pétrolière au début des années 1970. L’OPEP (Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole) a cessé d’exporter du pétrole vers les États-Unis et d’autres pays d’Europe occidentale. Cela a provoqué une augmentation extraordinaire du prix du pétrole entre 1973 et 1975. En conséquence, les pays importateurs de pétrole ont connu à la fois l’inflation et la récession.

Pourquoi faut-il s’inquiéter du retour de la stagflation ?

La stagflation est l’un des problèmes les plus complexes à résoudre, car les politiques visant à sortir de l’impasse tendent à aggraver l’inflation. Les mesures classiques de lutte contre l’inflation ne servent pas si les banques centrales baissent les taux pour dynamiser l’économie, la croissance économique se traduit par l’inflation. En revanche, si les taux augmentent pour ralentir l’économie, la hausse des prix est maîtrisée, mais la crise s’aggrave.

Y a-t-il un réel risque de stagflation ?

De nombreux économistes et investisseurs s’inquiètent et se demandent s’il y aura à nouveau une période de stagflation, similaire au phénomène des années 70. Les avis des experts sont partagés à ce sujet.

Le gestionnaire d’actifs Schroders met en garde depuis longtemps contre la possibilité d’une stagflation dans l’économie mondiale. Selon lui, l’apparition de la nouvelle variante du covid 19 a accru le risque de nouvelles restrictions d’activité et de nouveaux retards dans la chaîne d’approvisionnement, avec leur impact sur le commerce mondial.

Pour leur part, les experts d’Allianz Global Investors sont convaincus qu’il n’y aura pas de stagflation. Selon eux, les taux d’inflation devraient chuter au cours de l’année à venir, alors que l’économie mondiale continue de croître.

Nous vous recommandons :

 666 total views,  2 views today

Add a Comment

Your email address will not be published.