Orion s’écrase dans le Pacifique, mettant fin à la mission lunaire historique Artemis 1 de la NASA

Après 25,5 jours dans l’espace et 1,3 million de kilomètres parcourus, Orion est de retour à la maison après les débuts passionnants du programme Artemis de la NASA.

Le vaisseau spatial Orion sans équipage a effectué un amerrissage impeccable dans l’océan Pacifique plus tôt dans la journée, ce qui constitue un début très prometteur et excitant pour l’ère Artemis des missions lunaires.

Une équipe de récupération dirigée par l’Exploration Ground Systems de la NASA est en train de récupérer la capsule, un processus minutieux qui peut prendre jusqu’à cinq heures. Comme prévu, Orion s’est écrasé à 12h40 ET, à environ 160 kilomètres à l’ouest de l’île Guadalupe, près de Baja, en Californie. Il est prévu que l’USS John P. Murtha livre la capsule à une base navale à San Diego, puis qu’un camion la transporte au Centre spatial Kennedy en Floride, où elle sera soumise à des inspections approfondies. Les inspections préliminaires de l’hélicoptère indiquent que la capsule n’est pas endommagée.

Une vue des parachutes stabilisateurs peu après le déploiement.

Une vue des trois parachutes principaux d’Orion.

Lors de la finale d’aujourd’hui, Orion est passé de 32 100 kilomètres par heure (20 000 miles par heure) à 32 kilomètres par heure (20 mph) pendant sa descente assistée par parachute. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’une réduction rapide et spectaculaire de la vitesse. La NASA voudra évaluer l’état d’Orion et de son bouclier thermique pour s’assurer que le système est adapté aux humains.

Les contrôleurs ont réussi à rétablir le contact avec la capsule après deux périodes de panne prévues pendant la rentrée par saut, au cours de laquelle Orion a « rebondi » sur l’atmosphère et est retourné temporairement dans l’espace avant d’effectuer un second plongeon. Cette procédure de double rentrée – la première jamais tentée pour un vaisseau spatial avec équipage – permet de dissiper l’énorme chaleur endurée pendant le retour.

La mission Artemis 1 dans son ensemble sera examinée de près, car l’agence spatiale prépare Artemis 2, une répétition de cette mission mais avec un équipage de quatre astronautes à bord. Le programme Artemis est la tentative de la NASA de développer une présence humaine durable dans l’environnement lunaire.

Cela dit, la mission inaugurale Artemis semble s’être exceptionnellement bien déroulée. L’agence spatiale est absolument ravie des premières performances de sa gigantesque fusée Space Launch System (SLS), et Orion a fait exactement ce qu’il était censé faire : se rendre sur la Lune, entrer dans une orbite rétrograde lointaine, frôler la surface lunaire, effectuer une manœuvre de sortie et rentrer chez lui sain et sauf.

 1,106 total views,  2 views today

One thought on “Orion s’écrase dans le Pacifique, mettant fin à la mission lunaire historique Artemis 1 de la NASA”

  1. […] Orion s’écrase dans le Pacifique, mettant fin à la mission lunaire historique Artemis 1 de l… […]

Add a Comment

Your email address will not be published.