La Centrafrique lance le Sango Coin, sa propre cryptomonnaie

Centrafrique accueille un nouveau venu – Le 21 avril 2022, la République centrafricaine marchait dans les pas du Salvador en adoptant Bitcoin, le roi des cryptomonnaies. Devenue alors monnaie à cours légal, le pays du continent africain développe son projet Sango. L’objectif de ce texte est simple : faire grandir l’économie du pays avec les cryptomonnaies. Après la tokenisation des ressources minières du pays, le président Faustin-Archange-Touadéra a donc décidé de lancer une cryptomonnaie d’État : le Sango Coin.

Après le Bitcoin, place au Sango Coin

Bitcoin ne sera de ce fait plus la seule cryptomonnaie à cours légal en Centrafrique. Dorénavant, le Sango Coin existera également comme une cryptomonnaie d’Etat reconnue pas le gouvernement. Cette économique fondée sur la cryptomonnaie est alors alimentée par des investisseurs privés et soutenue par Bitcoin.

Quels sont les objectifs de la création du Sango Coin ? Cette économie émergente permettra une modernisation des infrastructures du pays. Dans ce sens, une île crypto est même prévue sur la rivière Oubangi. La RCA semble ainsi bien décidée à profiter des avantages offerts par la blockchain.

Communiqué de presse officiel annonçant la création du Sango Coin – Source : Twitter

Le Sango Coin, un pas de plus vers l’adoption de masse

L’innovation ne s’arrête pas là pour le président Touadéra. Le Sango Coin a été annoncé lors d’un évènement virtuel : le Sango Genesis Event. Durant cet événement, le président centrafricain à faire part de ses crypto-plans pour l’avenir. Le web 3 permettra, d’après lui, un avenir florissant pour l’économie du pays.

Le président Touadéra croit au web 3 pour révolutionner l’économie de la Centrafrique – Source : Twitter

L’or a servi de moteur à notre civilisation pendant des siècles ! Dans cette nouvelle ère, l’or numérique servira de même pour l’avenir !
@SangoProject
est la fondation sur laquelle nous allons construire, ensemble comme un seul ! Notre président prend la parole lors de l’événement #Sango Genesis, à 19h : http://sango.org/event

Quoi qu’il en soit, cette annonce ne satisfait pas tout le monde. En effet, l’adoption du Sango Coin apparait comme une erreur que les autres pays se remémoreront lorsqu’ils partiront à la conquête du web 3. Dans ce sens, certaines voix se font entendre sur Twitter, dont Samson Mow, CEO de JAN3, acteur majeur du développement des cryptomonnaies dans le monde, qui estime que le pays devrait plutôt suivre l’exemple du Salvador, en se focalisant uniquement sur le Bitcoin pour le moment :

Porté par un enthousiasme non caché par le gouvernement, cette adoption de Bitcoin, et plus largement le projet du Sango Coin, questionnent. En effet, les difficultés économiques du pays, son instabilité politique ainsi que l’accès limité à internet pour une grande partie de la population peuvent laisser dubitatif quant à la mise en place de ce projet. Néanmoins, l’Afrique demeure un terrain propice à l’adoption des cryptomonnaies au plus grand nombre.

 742 total views,  2 views today

Add a Comment

Your email address will not be published.