Consumérisme ou Consommation de masse

Le consumérisme est un fait de société et il ne faudrait chercher son prodrome pas plus loin qu’en son sein, en effet, chaque époque a traversé de grandes périodes de productivité que ce soit la révolution industrielle ou plus récemment les 30 glorieuses en France, malgré l’infatuation certaines dont je fais preuve il est certain que ces évènements nous ont amenés à un antiproductivisme marqué par des entrepôts pleins et des stocks de produits,

De ce fait la société a été obligé de devenir consumériste, c’est à dire l’art de faire consommer ce qui est communément assimilé à des méthodes de ventes, du marketing et la publicité dans lesquelles on promeut un idéale libertaire, un exemple vieux comme le monde est de filmer une meuf nue a cote d’un produit pour lui donner une connotation traditionnelle,

Le désir

L’exemple idéale serait le déodorant, il y’a une grande altérite entre l’idée qui est faite de ce produit dans la société occidentale et le réel, ce produit qui est considérée de nos jours comme de commodité était de base un produit qui ne vendait pas.

Le déodorant  a joué sur la misère du désire féminin en mettant en avant le fait que son usage permettrait aux femmes d’être plus propre et par ricochet de beaucoup plus plaire parce que la finalité pour l’humain derrière le désir , cette tendance encrée dans un environnement sociale aussi délétère  est l’acte sexuel , j’ai encore digresser mais en gros c’est comme cela que s’est créé le marché du déodorant a une époque ou si l’on regarde de façon holistique on en avait pas besoin , il ne faudrait quand même pas occulter qu’a cette période les populations commençaient à avoir  accès plus fréquemment a l’eau courante et les gens se lavaient beaucoup plus .

Vous noterez que le ‘on’  utilisé dans ma phrase précédente était pour inclure les  hommes parce que oui , après avoir gagné le marché féminin  , le déodorant s’est rependu chez les hommes tout simplement parce que pourquoi faire une fois ce que l’on peut faire 2 fois ,mais la subtilité est que le déodorant n’intéressait pas les hommes parce que c’était l’archétype du produit féminin  du coup il fallait l’adapter à l’homme en mettant en avant un produit masculin venant éponger une sueur masculine du au sport  qui était présenté comme une pratique masculine 

Avec cet exemple il est clairement mis en évidence comment la société manipule l’action d’acheter en se basant sur des désirs qu’’elle a elle-même crée et que nous consommateurs devons satisfaire

Nous sommes dans une civilisation qui nous fait désirer plus encore, l’équation est très simple si on désire on consomme, si on consomme on dépense et si on dépense on fait marcher la société libérale et c’est comme ça qu’on fait fonctionner le capitalisme.

La société a réduit la liberté au désir et le désir à l’acte d’achat, si on arrête de désirer ce qu’on veut nous faire désirer, cette part du marché s’effondre, et c’est une mafia qui use d’une mécanique bien standardisée et adoptée par tous les continents, c’est à dire qu’on conçoit en occident, on produit en Asie et on meurt en Afrique.

Ce qui m’amène à notre rapport au produit.

Éthique du consommateur

Le problème de l’être sociale est son rapport au produit.

Étant donné que la société a su évoluer pour nous faire consommer que ce soit à travers des plateformes plurielles de communication qui ont vu le jour et qui nous inonde l’esprit au quotidien, il serait question pour nous d’évoluer et de faire évoluer nos mentalités vu qu’il se fait trop tard pour la société qui n’a pas pour coutume d’arrêter sa marche en avant et de régresser.

La solution à la consommation de masse est simple d’arrêter de désirer ou tout simplement arrêter de vouloir satisfaire tous ses désirs , il n’est pas question  d’une vie d’ascétisme mais en mon sens d’une pratique philosophie , quitter d’une vison consumériste a une vision utilitariste qui vise à contrôler ses désirs , décorréler l’utile du nécessaire  pour le dire simplement , en d’autre terme tu n’as pas besoin de 2 ou 3 villas pour ta famille et toi sachant que tu ne peux même pas remplir de ta personne plus d’une de ces pièces , ou encore tu n’as pas besoin de plusieurs voiture sport de couleurs différentes pour te satisfaire , toujours acheter plus ne comble pas le vide , ça ne fait qu’agrandir la plaie du gouffre de ta vie que tu cherches a cautériser.

J’aimerais dire une chose , c’est ça l’objectif de la société qui nous présente à longueur de journées des stars  possédants d’incroyables maisons , bijoux et vêtement car cela crée dans la société un environnement anxiogène qui crée parfois ou met tout simplement en évidence des problèmes internes à l’être sociale dont on lui propose via un call to action de chercher la solution à l’extérieur et très souvent cela se matérialise par l’acte d’achat  en se disant par exemple je serais peut-être plus heureux en achetant X ou Y.

La solution a un problème interne ne vient jamais de nulle part que de l’intérieur.

Futur du consumérisme

Et bien avant de poser les lignes que je pense construire clairement le destin de l’idéal consumériste il faudrait d’abord  situer la société dans laquelle on se trouve , et bien nous sommes dans une société où l’on est moins attentifs , on se plains d’autant plus certes mais ça ne fait pas de nous des personnes plus conscientes , les débats perdent de plus en plus en qualité , les réseaux nous amène à un culte de l‘effort médiocre c’est le cas de tiktok par exemple qu’on développera une autre fois , si je fais cette digression c’est pour mettre en évidence que le seul moyen de cautériser les dangers du consumérisme serait déjà d’en être conscient et de cet état de conscience , l’opinion commune en fait de moins en moins preuve  tout simplement parce que le système a mis en place des voies et moyens pour que les êtres sociaux ne se focalisent plus sur des besoins de passion que sur des besoins socio-culturel , d’ailleurs Soral en parle bien quand  il dit que nous sommes dans une ère du culturo-mondain ou pour ma part traces , paillette ,iPhone et skincare font la loi.

Mon intime conviction est que le seul moyen de mettre le frein dans cette folle course consumériste qui absorbe le réel sociétal et nous plonge dans  des hyper-réalités est de s’arrêter  un moment , poser un moratoire sur l’’usage des réseaux qui sont aujourd’hui le principal canal de communication ainsi qu’un moratoire sur l’acte d’achat en le limitant à des pratiques minimalistes tel que des courses ou l’usage de réseaux de première nécessite par exemple   et à ce moment-là , on pourrait vraiment engager le débat dans le réel, parce que l’ on aura l’attention de tous

Je pense qu’après avoir posé les bases d’une solution viable qu’on pourrait qualifier d’idyllique mais qui a mon sens ne l’est pas, on a comme exemple la suspension de tiktok aux états unis qui est envisagée, pour vous faire comprendre que cette course peut être refreinée en fait.

Après ces bases on peut tout à fait dire que la société qui se trouve déjà dans un néo-libéralisme ne pourra que continuer de s’y enfoncer et entraînant la dégradation du culturo-traditionnelle propre à chaque société  que ce soit la relation homme femme , la sensibilité , l’attention  et même l’empathie qui sont propre à l’être humain ,  comme Soral la bien dit dans le titre d’un de ses livres la question est clair , jusqu’où va t’on descendre , et bien très chers lecteur en toute humilité je ne sais pas , tout ce qu’on peut faire ensemble est de réfléchir , spéculer et d’émettre des idées basées sur des constructions qui tiennent la route , je pense qu’on a tous quelques peut ce devoir humaniste d’agir chacun a sa manière , pour moi écrire c’est comme une sorte de service militaire ,par pour plaire ou que sais-je , mais pour passer un message , eh bien c’était Jules , je vous invite à regarder ce qu’a écrit Thomas sur le même sujet .

Je vous dis à la semaine prochaine, portez-vous bien, priez et pensez

La rédaction vous propose:

 128 total views,  1 views today

One thought on “Consumérisme ou Consommation de masse”

  1. […] Consumérisme ou Consommation de masse […]

Add a Comment

Your email address will not be published.